Un souper spectacle grandiose!
17-12-2013
Le 29 mai 2014, il y aura 100 ans que l’Empress of Ireland a fait naufrage au large de Sainte-Luce-sur-mer. Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père organise une semaine de commémoration dont l’activité majeure sera un souper-spectacle qui se tiendra le 28 mai 2014, à l’hôtel Rimouski. Le président d’honneur est M. Francis Lamontagne,  président du conseil d’administration de la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec (CCAQ). La corporation tiendra son congrès annuel à Rimouski en mai 2014 et M. Lamontagne, qui est un homme très actif dans sa communauté, a décidé de profiter de l’occasion pour faire connaître cette partie de notre histoire à ses membres. Une visite sera organisée pour leur faire découvrir le site de Pointe-au-Père et les quelque 175 participants ont déjà réservé leurs places pour le souper. Plusieurs dizaines de descendants de passagers de l'Empress of Ireland, provenant de partout sur la planète, ont aussi confirmé leur présence. Nous y accueillerons, entre autres, les petits-fils des capitaines des deux navires impliqués dans la tragédie.
 
La firme G communications a été mandatée pour scénariser cette soirée, qui sera assurément mémorable.  Chantal Pilon et son équipe travaillent avec Eudore Belzile et Denis Leblond à développer un concept qui ramènera les 480 convives à l’époque où le bateau naviguait. Plusieurs comédiens feront partie du voyage. C’est d’ailleurs Normand Lévesque —originaire de la région — qui incarnera Henry George Kendall, le capitaine de l’Empress of Ireland, le temps d’une soirée. Pour ajouter au réalisme de la reconstitution, les convives sont invités à revêtir des vêtements du début du XXe siècle!

Pour connaître tous les détails de la programmation de mai 2014, consultez le site www.empress2014.ca

Le souper sera précédé d'un cocktail d’embarquement à 18 h. Les billets sont déjà en vente, au coût de 200 $, au Site historique maritime de la Pointe-au-Père.
Sharon Ferry, Michigan, É.-U.
12-12-2013
Les cinq enfants de mes arrière-grands-parents Sydney Charles Maidment et Harriett Peckham Maidment sont devenus orphelins lorsque l’Empress of Ireland a sombré en emportant leurs parents. En savoir plus ...
Kay Toy / Angleterre
29-11-2013
Mon frère Richard, son fils et moi avons réservé nos vols et notre hôtel! Nous pourrons donc assister aux divers événements entourant la commémoration du naufrage de l’Empress of Ireland. En savoir plus...
Norbert Wurtzel, Wisconsin, É.U.
11-11-2013
Toute la famille que l'on voit sur cette photo a péri lors du naufrage de l’Empress of Ireland.

La jeune femme était ma tante, Anna Flatekval Lone. Elle avait quitté Voss (en Norvège), en 1907.
En savoir plus...
Susan Cameron
07-10-2013
James Faulkner ainsi que Mary "Ellen" Faulkner (née Meredith) sont nés en 1858 à Willenhall, en Angleterre. En savoir plus ...
Septembre 1913 - Empress of Ireland
30-09-2013
Le 11 septembre, l’Empress of Ireland est arrivé à Québec à 16 h 15 et les manœuvres d’accostage n’ont  pris que 15 minutes! Il  s’en trouve pour dire que l'opération pourrait se faire encore plus rapidement si la réglementation du port ne limitait pas la vitesse! Il y avait 1 573 personnes à bord, dont 75 immigrants, membres de l’Armée du Salut.

Le 17 septembre, le Canadien Pacifique a annoncé que le capitaine John Vernon Forster prendra sa retraite. Il avait commencé sa carrière sur l’Empress of Ireland lors du 5e voyage du navire, en octobre 1906. Il était alors âgé de 32 ans.

Né à Sunderland en 1874, sur les rives de la mer du Nord, il entra au service de l'Elder Dempster and Co. en 1889. C’est en octobre 1898 qu’il a commencé à naviguer sur le fleuve Saint-Laurent, ce qu’il a continué à faire quand la compagnie a été achetée par le Canadien Pacifique en 1903. Il a travaillé à bord du Lake Manitoba, du Mount Temple et du Lake Erie, entre autres. Il est renommé pour être un capitaine adroit et prudent! Il y a une rotation constante chez les jeunes officiers afin de bien les préparer à leurs futures responsabilités, mais plusieurs membres d’équipage n’ont connu que M. Forster comme capitaine! L’annonce de son départ en a surpris plus d’un.

Le capitaine Forster aura effectué 84 voyages (aller-retour) avec l’Empress of Ireland et transporté près de 166 000 personnes. À 39 ans, il poursuivra sa carrière sur la terre ferme et sera surintendant pour le Canadien Pacifique, à Liverpool. C’est James Turnbull qui prendra la relève à la barre de l’Empress of Ireland.
Alice Giddy/ Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada
07-08-2013
Mon grand-père, Frank Crossley (1891-1962),  le plus jeune fils de Fredrick Dodgson Crossley et Celia Hannah Mingay, En savoir plus ...
Egildo et Carolina Braga, survivants du naufrage de l’Empress of Ireland
23-07-2013
Egildo et Carolina Braga survécurent au tragique naufrage de l’Empress of Ireland, mais leur fils Rino y perdit la vie.

C’est natahl (fille du couple, âgée de 93 ans) qui raconte leur histoire :
Egildo Braga était arrivé à Ellis Island, New-York, le 27 décembre 1908. Ce vigoureux jeune homme de vingt ans travailla alors comme mineur à Eveleth. Egildo souhaitait fonder une famille, En savoir plus ...
Renée Houde / Montréal /Québec
03-07-2013
LISTE DES PASSAGERS DE L’EMPRESS OF IRELAND QUI ONT ÉTÉ SAUVÉS PAR LE CAPITAINE JEAN-BAPTISTE BÉLANGER.
 
Peu de gens savent que c’est le capitaine Jean-Baptiste Bélanger qui,  avec son bateau l’Eureka, fut le premier rendu sur les lieux du naufrage. Je présume que plusieurs personnes qui sont encore sur la planète aujourd’hui seront heureuses d’apprendre qui est celui (et quel était son bateau) grâce à qui leur ancêtre a pu survivre. Né le premier janvier 1852, le capitaine Jean-Baptiste Bélanger avait donc 62 ans le jour du naufrage. En savoir plus ...
Juin 1913
19-06-2013
Lors de son 85e voyage, l’Empress of Ireland a été le théâtre d’un événement heureux! Le chef Stewart Augustus Staad a été convoqué dans sa cabine pour discuter d’affaires importantes en rapport avec le navire. Quelle n’a pas été sa surprise d’y trouver des représentants des douanes canadiennes et américaines, de la poste et de la compagnie ferroviaire! Ces représentants avaient l’habitude de faire le voyage de Rimouski à Québec et inversement. Cette fois-ci, ils étaient tous venus lui offrir un présent pour son récent mariage... C’est George Moore, agent du Canadien Pacifique, qui lui a remis le cadeau en souhaitant aux nouveaux époux  « un long et paisible voyage sur l’océan de la vie! ». Une petite fête s'est ensuite déroulée, après laquelle tous sont retournés à leur poste afin de mener le navire et ses 1 496 passagers à bon port!

À son départ de Québec le 26 juin, il y avait 1 089 passagers à bord, soit un grand nombre pour un voyage en direction de l’Europe.  En première classe, on accueillait un groupe de médecins en provenance de Chicago, qui se rendaient en Allemagne pour assister à un congrès de médecine. Il y avait aussi à bord plusieurs passagers en provenance de Cincinnati, qui allaient faire une tournée européenne.

La voie navigable du fleuve St-Laurent jouit donc d’un regain de popularité!
G communication marketing et l’Empress of Ireland!
31-05-2013
En 2014, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père soulignera de manière mémorable le centenaire du naufrage de l’Empress of Ireland.

Cette grande année débutera le 28 mai 2014, par un souper de gala qui sera un des événements majeurs de cette année de commémoration tout en étant la première des activités de rencontre des descendants. Ce sera  un événement qui fera voyager les convives dans le temps et qui les transportera au début du 20e siècle par l’ambiance, les décors, la musique, le visuel, etc. C’est une soirée qui leur fera vivre l’époque, mais aussi le dernier voyage de l’Empress of Ireland, de son départ de Québec à 16h27 à la collision à 1h55 du matin, au large de Ste-Luce-sur-Mer. Même le repas sera inspiré d’un menu de première classe du navire.

Suite à un processus d’appel d’offre, c’est la firme rimouskoise G Communication marketing  qui a été choisie pour organiser la partie divertissement de cette soirée qui se déroulera dans la salle de bal de l’Hôtel Rimouski.

Le comité qui a analysé les propositions a été charmé par le traitement humain qui sera utilisé par la firme afin de faire de cette soirée unique, un événement que les quelques 500 participants  ne seront pas prêt d’oublier! Pendant la soirée, plusieurs petites interventions de comédiens permettront aux convives de baigner dans cette atmosphère particulière du début su siècle et d’une traversée de l’Atlantique en paquebot.

C’est un mandat de 100 000$ qui est donné à Chantal Pilon et à son équipe. Cette dernière a, par le passé, fait la preuve que l’organisation d’événements majeurs était à sa portée. G Communication marketing s’est adjoint la participation de gens connus tels que Denis Leblond,  Eudore Belzile pour ne nommer que ceux là. Le rôle du capitaine Kendall sera tenu par le comédien Normand Lévesque, rimouskois d’origine.

Le Site historique est très fier d’utiliser les forces vives de la région pour scénariser ce 28 mai qui n’arrivera qu’une fois en 100 ans! Rappelons que la présence d’une centaine de descendants est attendue et que les petits-fils et arrière petit-fils des Capitaine Kendall et Andersen feront partie de l’événement.

Les billets pour ce souper sont en vente au coût de 200$.
Il y a 99 ans, disparaissait le navire Empress of Ireland
29-05-2013
Rimouski, (Québec) le 29 mai 2013 - Il y a 99 ans aujourd'hui, sombrait en 14 minutes dans le fleuve Saint-Laurent l'Empress of Ireland. Le paquebot, parti le 28 mai 1914 du port de Québec, est entré en collision avec un navire norvégien dans un banc de brouillard à la hauteur de Sainte-Luce-sur-mer, près de Rimouski.

Au matin du 29 mai, le  bilan tragique du naufrage est annoncé au monde entier : sur les 1 477 personnes qui étaient à bord, 1 012 ont péri. Seulement 4 des enfants furent sauvés. Quelques semaines plus tard, la Première Guerre Mondiale éclatait et l’Empress of Ireland sombrait dans l’oubli.
 
Aujourd’hui, presque 100 ans après la tragédie, il n'y a plus de survivants. Cependant,  si on compare ce naufrage avec celui du Titanic, dont c'était le premier voyage, l’Empress of Ireland avait navigué 8 ans quand il a entrepris cette 192e traversée qui lui fut fatidique. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont venues s’établir en Amérique du Nord en voyageant à bord de ce paquebot.
 
Le Site historique maritime de la Pointe-au-Père (Rimouski) a été créé il y a plus de 30 ans par des plongeurs passionnés par le navire et on y raconte l'histoire de cette tragédie méconnue. Pour en commémorer dignement le 100e anniversaire, en 2014, l’organisme prévoit une année riche en activités.
 
Dans le but de retracer des descendants de passagers ou de membres d’équipage de l'Empress, les responsables du site historique ont entrepris une grande tournée canadienne, dont la première étape se déroule à Toronto, au Heritage Center de l'Armée du Salut. Rappelons que 170 salutistes étaient à bord du navire, car ils se rendaient à Londres pour une importante convention internationale. À chaque année, cette organisation se souvient et organise une cérémonie au cimetière Mount Pleasant de Toronto. Nous y étions.
 
La réalisation de cette tournée a été rendue possible grâce à la collaboration de Patrimoine Canada, Radio-Canada, TC Média et Canadream.



Photo : La cérémonie au Cimetière Mount Pleasant de Toronto
L’Empress of Ireland en 2014: Une commémoration mémorable!
21-05-2013
Le 29 mai 2014, il y aura 100 ans que le navire Empress of Ireland a sombré au large de Sainte-Luce-sur-Mer. Afin de souligner cet événement, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père tiendra au cours de cet été-là, une série d’activités de commémoration.
 
Pour réaliser certaines de ces activités, le site peut compter sur la participation financière de Patrimoine Canada, pour la somme de  270 000 $. Cette subvention est spécifiquement affectée aux préparatifs des activités telles que réalisation d’un kiosque itinérant qui sera présenté, dès l’été 2013, dans 12 grandes villes du Canada.
 
En mai 2014, il y aura une semaine pleine d’activités et la présence d’une centaine de descendants qui proviennent du Canada, des États-Unis mais aussi d’Europe est attendue. Le point de départ des activités de commémoration se fera le 28 mai, par un grand souper qui se déroulera 100 ans après le départ du navire de Québec. Les quelques 500 convives seront invités à « monter à bord virtuellement» de l’Empress of Ireland, pour son dernier voyage. La semaine sera suivie par une série d’activités tout au long de l’été telles que des causeries avec la participation des descendants dont entre autre Joe Saward arrière-petit fils du Capitaine de l’Empress of Ireland  et Alf Hestenes petit-fils du capitaine du Storstad. Une place sera aussi faite aux gens de la région dont les parents ou grands parents ont vécu cet événement et l’on raconté à leur enfants ou petits enfants. La programmation préliminaire de cette semaine est en ligne www.empress2014.ca
 
M. Francis Lamontagne  homme d’affaire bien connu de la région, a accepté de présider cette grande commémoration. M. Lamontagne est, entre autres, Vice-président de la Corporation des concessionnaires d’automobiles du Québec. Il sera un excellent ambassadeur pour la ville de Rimouski qui, nous l’espérons, vibrera au diapason de l’Empress of Ireland en 2014.!
 
Soulignons aussi  la généreuse participation de deux grandes entreprises de la région,  TC média et l’équipe du journal l’Avantage et Radio-Canada.
1913-Le transport du courrier entre le Canada et la Grande-Bretagne
07-05-2013
C’est en avril 1913 que l'on a décidé, à la Chambre des Communes, de modifier le contrat de livraison de la poste entre le Canada et la Grande-Bretagne.  Auparavant, le courrier était transporté à bord de  l’Empress of Ireland et de son navire jumeau, l’Empress of Britain, ainsi que par deux navires de la Allan Line. Dorénavant, douze navires, de quatre compagnies différentes,  assureront ce service! Le Canadien Pacifique et les deux Empress  conservent leur contrat, mais l’augmentation du nombre de navires a pour but d’assurer un service plus fréquent, soit trois fois par semaine l’été et deux fois l’hiver, alors qu'auparavant, le transport du courrier n'était fait qu'une fois par semaine. C’est un contrat d’une valeur d'un million de dollars que les compagnies maritimes se partageront.  Notons que c’est encore à Rimouski que l'on procèdera au transbordement du courrier.

L’Empress of Ireland au Nouveau-Brunswick (Avril 1913)
03-05-2013
L’Empress of Ireland a quitté Liverpool, en Angleterre, le 18 avril. Il y a 1 502 personnes à bord et c’est le 83e voyage du paquebot. Sa destination est Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.  Ce sera la dernière fois qu’il y accostera puisque la ville d’Halifax deviendra son port d’hiver par la suite. Un train spécialement réservé aux passagers  partira de la gare Windsor, à Montréal, à 20 h 15 le mercredi le 30 avril. Ce train comprend des wagons à bagages, des wagons de compartiments de 1re classe, des wagons-restaurants et des wagons-lits.  L’Empress of Ireland repartira de Saint-Jean en direction de Liverpool le jeudi le 1er mai.

Pierre Paré, Québec, Canada
13-03-2013
Mon grand-père, Désiré Paré, était gérant de gare lors du naufrage de l’Empress of Ireland. À l’époque, il y avait un étage au bâtiment actuel de la gare et c’est là que la famille vivait! En savoir plus ...
Tom (Thomas) McCready, Wilmslow, Cheshire, Angleterre
18-02-2013
Je suis né à Liverpool en 1944. Ma famille a toujours eu un lien avec la mer. Mon grand-père, mon père, mon oncle et deux de mes frères ont navigué! En savoir plus...
Un don de James Coulthard
11-02-2013
Programme de divertissement

Une soirée à bord de l'Empress of Ireland-avril 1913
Don: James Coulthard, Colombie-Britannique


Markham Johnson / É.U.
18-01-2013
Ma grand-mère s’appelait Ellen Berglund. Elle était originaire de  Pitea, en Suède, et était à bord de l’Empress of Ireland lors du  départ de Liverpool, le 21 mars 1914.En savoir plus.
Joe Saward, Paris, France
19-06-2012
 Voici une entrevue inédite (datant du début des années 60) de mon arrière grand-père, le Capitaine Henry George Kendall sur l'arrestation du Dr Crippen. En savoir plus ...

Pam Matichuk, Alberta, Canada
14-06-2012
Ma mère et moi étions présentes lors du 90e anniversaire du naufrage de l’Empress of Ireland, à Rimouski, en 2004. J’avait fait plusieurs recherches infructueuses sur l’Empress of Ireland jusqu’au jour où j’ai lue une entrevue de Marion Kelch en rapport avec la commémoration. C’est elle qui a organisé le groupe dont nous faisions partie, pour aller à Rimouski, et ce fut un privilège pour nous de participer à cet événement. En savoir plus ...
Lisa Terech, Ontario, Canada
28-05-2012
La tante de ma grand-mère, Ethel May Blakeburn, était à bord de l’Empress of Ireland. Elle avait quitté l’Angleterre pour le Canada et accompagnait une famille pour laquelle elle travaillait comme  bonne d’enfants. Elle vécu à Halifax quelques mois et retournait chez-elle à bord de l’Empress of Ireland. Elle voyageait en troisième classe et n’a pas survécu. En savoir plus...
Connie Zuk Nisinger / É.U.
14-05-2012
Mon grand-père, George Zuk fut un des survivants de la pire tragédie maritime de l’histoire du Canada. Sa femme Maria et leurs deux enfants font partie des 1 012 personnes qui ont péries. En savoir plus ...
Anne Polewski, Ontario
07-05-2012
“ Voici des renseignements sur Mme Mary (Parker) Dale et sa jeune fille Reta. Elles voyageaient en deuxième classe sur l’Empress of Ireland quand le navire a sombré en mai 1914. Elles ont péri. Mon grand oncle Jack et Mary Dale ont émigré de l’Angleterre au Canada en 1912.  En savoir plus ...
Renée Houde / Montréal, Canada
27-04-2012
Je suis l’arrière petite-fille du capitaine Jean-Baptiste Bélanger qui s'est porté au secours de l'Empress of  Ireland en mai 1914. Je crois qu'il serait important de donner de la place au Capitaine Jean-Baptiste Bélanger. En savoir plus ...
Pages 1  2  3